Femmes face à la justice : Présumées coupables

Femmes face à la justice. Présumées coupablesLes Archives nationales ont présenté l’an dernier du 30 novembre 2016 au 27 mars 2017 à l’Hôtel de Soubise la remarquable exposition Présumées coupables qui mettait en perspective le thème du crime au féminin, objet de multiples fantasmes véhiculés depuis toujours par les mythes, la religion, l’iconographie, la littérature, le cinéma, etc. Les visiteurs étaient mis au contact de centaine de pièces de procédure qui leur donnaient une autre vision de cette criminalité et, plus généralement, de la place accordée à la femme dans les sociétés européennes, sur plus de cinq siècles d’histoire à travers cinq archétypes féminins : la sorcière, l’empoisonneuse, l’infanticide, la pétroleuse et la traîtresse.
Grâce à un partenariat avec le CLAMOR, l’exposition est désormais visible en ligne sur le site Criminocorpus, musée numérique de l’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Visitez l’exposition numérique

La plateforme Criminocorpus est portée par le CLAMOR, Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice, une unité mixte de service créée par le CNRS et le ministère de la justice, en partenariat avec les archives nationales.