Marc Renneville

] KESKILADANLCRANE [

Phrénologiste : celui qui s’occupe de phrénologie / Partisan de la phrénologie (Littré, 19e siècle)  ((Le terme de « phrénologue », moins rare, a été répandu par les opposants à la phrénologie.))

—0—

Marc Renneville, historien des sciences de l’homme, Directeur de recherche CNRS au centre A. Koyré. Histoire des sciences et des techniques  (UMR 8560 CNRS/EHESS/MNHN)

* Directeur du CLAMOR, Centre pour les humanités numériques et l’histoire de la justice (UMS 3726)

* Membre du jury du Prix Français de Criminologie « Prix Gabriel Tarde »

Principales publications :

  • Direction du site Criminocorpus. Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines, (2016-).
  • (réédition), G. Tarde, La criminalité comparée. (1886), Les Empêcheurs de penser en rond, 2004.
  • Crime et folie. Deux siècles d’enquêtes médicales et judiciaires, Paris, Fayard, 2003.
  • Le langage des crânes. Une histoire de la phrénologie, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2000 (Prix « meilleur ouvrage » de la Société française d’histoire de la médecine)
  • (avec C. Blanckaert, L. Blondiaux, L. Loty, N. Richard), L’histoire des sciences de l’homme. Trajectoire. Enjeux, questions vives, L’Harmattan, 1999.

Liste des publications et des communications :
https://cv.archives-ouvertes.fr/marc-renneville

Formation universitaire :

Sciences (DEUG à l’Université de Paris 7, 1989), science et théologie des religions (Certificat d’études supérieures à l’Institut catholique de Paris, 1991), sciences sociales (licence, maîtrise puis DEA à l’Université de Paris 5, 1990-1992), criminologie (semestre d’automne à l’Université de Montréal au Québec, 1992) et Histoire (DEUG, licence, maîtrise, DEA à l’Université de Paris 7, 1990-1996).

Thèse de doctorat d’Histoire : La médecine du crime. Essai sur l’émergence d’un regard médical sur la criminalité en France. 1785-1885. Université de Paris 7. 1996.
Jury :
Alain Corbin, professeur à l’Université de Paris 1
André Gueslin, professeur à l’Université de Paris 7 (directeur)
Pierre Guillaume, professeur à l’Université de Bordeaux 3 (rapporteur)
Marie-José Imbault-Huart, professeure à l’Université de Paris 5 (rapporteur)
Michelle Perrot, professeure émérite à l’Université de Paris 7 (présidente du jury)

Habilitation à diriger des recherches : L’esprit criminel sous l’oeil de la science (19-20e siècles). EHESS. 2007.
Jury :
Vincent Barras, professeur à l’Université de Lausanne (rapporteur)
Patrice Bourdelais, directeur d’études à l’EHESS (garant)
Jacqueline Carroy, directrice d’études à l’EHESS (présidente du jury)
Pietro Corsi, professeur à l’Université d’Oxford
Olivier Faure, professeur à l’Université de Lyon III (rapporteur)
Dominique Kalifa, professeur à l’Université de Paris 1

Page sur le site du CLAMOR