Histoire contemporaine, déviances, justice. Journée d’hommage à Jean-Claude FARCY

Journée d'hommage à Jean-Claude Farcy

Journée organisée conjointement par

l’École doctorale Histoire moderne et contemporaine de Paris IV et Criminocorpus.


DATE : Mardi 21 juin 2011

LIEU : Maison de la recherche, 28 rue Serpente, Paris VIe

M° Odéon, Saint-Michel, Cluny

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

9h30 – Accueil et introduction

Des villages aux prétoires : un parcours, une œuvre, par Jean-Noël Luc, professeur d’histoire, Université Paris IV

Un historien face à la justice, par Marc Renneville, maître de conférences d’histoire, Direction de l’administration pénitentiaire

10h – Conférences

Naissance d’une histoire des prisons, par Michelle Perrot, professeure émérite d’histoire, Université Paris VII.

Histoire de la prison, histoire de la justice : itinéraires croisés, par Jacques-Guy Petit, professeur émérite d’histoire, Université d’Angers

10h 45 – Table ronde 1. Le chercheur et le pédagogue : du papier au numérique

Modérateur : Benoît Garnot, professeur d’histoire, Université de Dijon

Bruno Aubusson de Cavarlay, directeur de recherches, CNRS–CESDIP

Mathias Gardet, maître de conférences de sciences de l’éducation, Université Paris VIII

Pierre Prétou, maître de conférences d’histoire médiévale, Université de La Rochelle

11h 30 : pause


11h 45 – Coup d’œil sur un laboratoire

Quand la sociologie rencontre l’histoire : le CESDIP, par René Lévy, directeur de recherches en sociologie, CNRS –CESDIP

12h -Table ronde 2. Les déviances

Modérateur : Dominique Kalifa, professeur d’histoire, Université Paris I

Guillaume Perissol, doctorant d’histoire, Université Paris IV, sous la co-direction de Jean-Claude Farcy

Ivan Jablonka, maître de conférences d’histoire, Université du Mans et Collège de France

Alain Faure, ingénieur d’études, Université Paris X

14h 15 – La parole aux jeunes chercheurs

Police et justice face aux délinquants juvéniles de la Seine durant la crise des années 1930, par Olivier Golliard, doctorant d’histoire à l’Université Paris IV, sous la co-direction de Jean-Claude Farcy

14h 30 – Table ronde 3. Force publique et police judiciaire

Modérateur : Roselyne Letteron, professeur de droit, Université Paris IV

Quentin Deluermoz, maître de conférences d’histoire, Université Paris XIII

Arnaud-Dominique Houte, maître de conférences d’histoire, Université Paris IV

Laurent Lopez, doctorant d’histoire, Université Paris IV

Laurence Montel, postdoctorante au Centre d’histoire du droit et de la justice, Université catholique de Louvain.

15h 15 – La parole aux jeunes chercheurs

L’éducation spécialisée en Seine-Maritime depuis 1945, par Sophie Victorien, chargée de recherche post-doctorale (ANR Sciencepeine, GRHis, université de Rouen), secrétaire de rédaction de Criminocorpus

15h30 – Table ronde 4. La justice pénale et ses pratiques

Modérateur : Xavier Rousseaux, maître de Recherches FRS-FNRS, professeur d’histoire à l’Université catholique de Louvain

Florence Renucci, chargée de recherche, CNRS-Centre d’histoire judiciaire, Lille

Jean-Jacques Yvorel, chargé de cours et de recherches, EN-PJJ

Jean-Claude Vimont, maître de conférences d’histoire, Université de Rouen

16h15 : pause

16h 30 – La parole aux jeunes chercheurs

La relégation des récidivistes en Guyane française, par Jean-Lucien Sanchez, docteur en Histoire (EHESS), affilié à l’IRIS, EHESS/CNRS/Inserm/Université de Paris XIII, éditeur de Criminocorpus

16h 45 – Table ronde 5. Le personnel de l’institution judiciaire

Modérateur : Jean-Jacques Clère, professeur d’histoire du droit, Université de Dijon-Centre Georges Chevrier

Alain Bancaud, chargé de recherches, CNRS-Institut d’histoire du temps présent

Frédéric Chauvaud, professeur d’histoire, Université de Poitiers

Catherine Fillon, maître de conférences d’histoire du droit, Université Lyon III

Sandra Gérard-Loiseau, ingénieure d’études, CNRS-Centre d’histoire judiciaire, Lille.

17h 30 – En guise de conclusion

Les archives judiciaires entre archivistes et historiens, par Juliette Nunez, chef du département des Archives, de la documentation et du patrimoine, ministère de la Justice et des Libertés

Sciences de l’homme, sciences de la punition. Réformes pénales et mesures de sûreté en Europe (1918-1939)

Sciences de l'homme, sciences de la punition ANR Sciencepeine

Université de Rouen

UFR Lettres et Sciences Humaines. Bâtiment Robespierre. Salle F101

vendredi 06 mai 2011

9h30-17h30

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles


L’équipe ANR Sciencepeine organise une journée d’études sur la question des rapports entre les sciences de l’homme et les réformes pénales de l’entre-deux-guerres en Europe. Avec le soutien du GRHIS (Université de Rouen), du centre A. Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CNRS-EHESS-MNHN) et de la plate-forme Criminocorpus.

Programme de la journée

Présidence de Martine KALUSZYNSKI (Directrice de recherches  au CNRS Pacte-CNRS-IEP Grenoble)

Matinée

  • Réformes pénales et psychiatrie en Espagne (1920-1936). Ricardo Campos, Instituto de Historia Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CSIC),
  • Entre guerre et prophylaxie : la biologisation du  droit pénal allemand de 1933 à 1945. Johann Chapoutot (maître de conférences, Université de Grenoble II, laboratoire LARHA),
  • Du projet Ferri au Code pénal Rocco : existe-t-il un droit pénal fasciste ? Jean-Yves Frétigné (maître de conférences, Université de Rouen, laboratoire GRHIS),

Après-midi

  • Au tribunal de la science. L’observation médico-pédagogique des jeunes « irréguliers » en Belgique, 1906-1965. David Niget (Chargé de recherche postdoctoral, Centre d’histoire du droit et de la justice, Université de Louvain – UCL ),
  • Criminologie, mesures de sûreté et dangerosité en France avant 1939. Marc Renneville (maître de conférences, Centre A. Koyré. Histoire des sciences et des techniques (UMR 8560),
  • Une revue « fascinée » ? La Revue de science criminelle et de droit pénal comparé (1936-1939). Jean-Claude Vimont (maître de conférences, Université de Rouen, laboratoire GRHIS),

Contact

  • Marc Renneville
    courriel : m [point] renneville (at) free [point] fr
  • Jean-Claude Vimont
    courriel : jean-claude [point] vimont (at) wanadoo [point] fr

A la « recherche » des filles « perdues » : les mineures délinquantes. Séminaire 30 mars 2011 (Rouen)

Prison de Saint-Lazare La ménagerie (Emonts, 1888)Séminaire ANR/Master/BQE « Justice, sciences, crimes et peines au XXe siècle »

Université de Rouen. Mont Saint-Aignan.

Bâtiment Robespierre, salle F 311

Séance du mercredi 30 mars 2011

14h30-17h30

A la « recherche » des filles « perdues » : les mineures délinquantes

séance animée par Marc RENNEVILLE et Jean-Claude VIMONT

avec :

Claire Dumas, éducatrice spécialisée et auteure d’un précieux ouvrage sur les Bons Pasteurs ( Françoise Tétard, Claire Dumas, Filles de justice. Du Bon Pasteur à l’Éducation surveillée (XIXe-XXe siècle) et Élise Yvorel, auteure des Enfants de l’Ombre, la vie quotidienne des jeunes détenus au XXe siècle seront nos invitées pour cette histoire souvent « en creux » des filles et des femmes en détention. Seront également présents et présentes pour interroger les difficultés de l’écriture de l’histoire des femmes en détention : Sophie Victorien, auteure de Jeunesses dangereuses et jeunesses dangereuses, Jean-Jacques Yvorel, historien bien connu des mineurs de justice, Céline Lefort, auteure du précieux master rouennais sur les femmes détenues. Ce peut être l’occasion pour de jeunes étudiant(e)s de licence de venir découvrir comment la « gender storie » est présente ( ou non) dans l’histoire pénale. De futures étudiantes de master qui souhaitent participer à l’ANR (Aurélie Dujardin et Dounia Dahmani) pourront offrir des précisons sur leurs choix et leur engagement . Une belle après-midi qui concerne tous ceux qui s’interrogent sur la manière d’aborder la spécificité féminine au sein d’ensembles plus généraux.