Histoire de la phrénologie. Le langage des crânes en poche

Histoire de la phrénologie Marc RennevilleAvez-vous la bosse des maths, de la poésie ou de la peinture ? Cet inconnu présente-t-il la bosse du crime ou celle de la ruse ? Au XIXe siècle, certains savants peuvent répondre à ces questions. Et pour le prouver, ils tâtent des têtes de génies (Napoléon…), de criminels (Lacenaire…) et de fous. Leur théorie est vérifiée par l’examen de milliers de moulages et de centaines de crânes récoltés à Paris, à Londres, à Berlin, en Inde et en Océanie. Sûrs de leur bon savoir, les phrénologistes œuvrent pour un monde meilleur, peuplé de génies, de criminels amendés et de fous guéris.
Imaginée par François-Joseph Gall, défendue par de nombreux médecins, politiciens et artistes, la phrénologie oscille entre science légitime et technique divinatoire, avant de tomber dans un discrédit total. Reléguée au statut de science occulte puis longtemps oubliée, elle semble actuellement renaître de ses cendres. Des neurobiologistes contemporains lui rendent justice d’avoir établi le principe des localisations cérébrales, et d’éminents scientifiques estiment qu’elle a été la première science de l’homme rationnelle. Qu’en est-il exactement ?

Le langage des crânes. Histoire de la phrénologie, Paris, La Découverte, 324 pages.

Parue en 2020, cette nouvelle édition au format poche offre un texte  révisé, enrichi de 17 illustrations, mis à jour pour sa bibliographie et augmenté avec une postface inédite.

La première édition de ce livre a été publiée en 2000 par l’Institut pour la connaissance Sanofi/Synthélabo dans la collection « Les Empêcheurs de penser » dirigé par Philippe Pignarre. Le livre a reçu le prix du meilleur ouvrage de la Société française d’histoire de la médecine (2000).

Voir sur ce site la page de la première édition.

Qu’est-ce que la phrénologie ?

phrénologie Lavater GallLa « bosse des maths ». Voici, à première vue, tout ce qui reste de nos jours d’une étrange « science de l’esprit », la phrénologie, qui prétendait reconnaître les talents, les penchants et les facultés des individus en tâtant les bosses du crâne. Et pourtant…
Reléguée au statut de fausse science pendant plus d’un siècle, la phrénologie fait l’objet actuellement d’une réévaluation polémique. Selon les uns, elle serait la première véritable science de l’homme car elle aurait, la première, tenter d’asseoir la connaissance de l’homme sur l’exploration du cerveau. Selon d’autres, la phrénologie annoncerait, pour les mêmes raisons, le réductionnisme appauvrissant des sciences cognitives.

La phrénologie a été théorisée par le médecin François-Joseph Gall (1758-1828). Elle conjugue trois idées. La première est que le cerveau est le siège de toutes les facultés fondamentales de l’homme. La seconde, c’est que les diverses fonctions cérébrales correspondent à autant d’organes différents. La troisième, c’est que le crâne épousant fidèlement la forme du cerveau, on peut, en saisissant le relief crânien par palpation, dresser le portrait phrénologique des individus (cranioscopie).

L’enjeu de cette connaissance de l’homme est scientifique, social et politique. La phrénologie offre en effet une théorie générale des comportements mais aussi l’examen diagnostic précis qu’est la cranioscopie. La palpation du crâne permettant de déceler les aptitudes et les penchants profonds de chaque individu, il devient possible d’imaginer l’organisation scientifique d’une société rationnelle qui tiendrait compte de la « variété infinie du caractère moral et intellectuel des hommes ».

 

Histoire de la phrénologie Marc RennevilleVoir la présentation du livre Le langage des crânes. Une histoire de la phrénologie

Quand la phrénologie devient science-fiction : La solênopédie ou l’éducation par les tuyaux.

Marc Renneville Solênopédie phrénologie

Publié en 1838 vingt ans après le Frankenstein de Mary Shelley, ce texte rare et méconnu constitue l’un des tout premiers récits de science-fiction française. La maison d’édition Jérôme Millon en propose la réédition avec une illustration originale de Xavier Coste et une postface éclairant le contexte de publication d’un texte qui réserve bien des surprises.

La solênopédie ou révélation d’un nouveau système d’éducation phrénologique pour l’homme et les animaux

Retranché dans un château en ruines, un savant a trouvé le moyen de contrôler le comportement des êtres vivants grâce à une découverte combinant les principes de la chimie, de la pile voltaïque et de la phrénologie. En trépanant les crânes pour stimuler les localisations fonctionnelles du cerveau, le docteur T. considère qu’il œuvre à l’amélioration de l’humanité. Ayant pleinement réussi sur les animaux, il tente d’appliquer sa technique d’éducation-sur six enfants cobayes. L’inventeur n’a révélé le secret de sa découverte qu’à un étranger, en échange de son silence.

Postface « L’éducation future » :

La postface expose les conditions de publication et de réception de la Solênopédie. Elle éclaire le contexte scientifique et littéraire de l’édition originale et établit définitivement l’identité de l’auteur . Oscillant entre canular littéraire et conte moral, la solênopédie est un texte original posant des questions relevant aujourd’hui de la bioéthique.

Présentation du livre sur le site de l’éditeur.

Et pour en savoir plus sur la phrénologie, voir Le langage des crânes. Histoire de la phrénologie.

Le Petit Crevé. Etude phrénologique d’après le système de Gall

Quand la phrénologie était raillée par l’image…

phrénologie Le petit creve caricature Pepin RennevilleCi-contre la reproduction d’un dessin de Pépin ((Pépin contribua régulièrement à l’illustration du Petit Rouennais, au tournant des 19e-20e siècles)) , paru à la une du journal « L’Eclipse » (n° 37, 4 octobre 1868).

La légende publiée en seconde page est reproduite ci-dessous :

« NOTRE DESSIN

UN MOT D’EXPLICATION.

Les événements d’Espagne se compliquant d’une façon très-sérieuse ((allusion à la Révolution espagnole de septembre 1868 « La Gloriosa », qui vit le renversement de la reine Isabelle II, réfugiée à Paris depuis le début du mois d’octobre)), nous avons été obligés, sur avis de l’Administration, de suspendre notre tirage, et de laisser de côté un très-excellent dessin de Gill, intitulé, TRA LOS MONTES, fantaisie espagnole.

Afin de paraître le plus rapidement possible néanmoins, nous avons remplacé ce dessin par une page de Pépin.

Cette substitution, faite à la dernière heure, explique naturellement le léger retard qu’a subi notre mise en vente.

PHRÉNOLOGIE OU PETIT-CREVÉ.

Gall a vieilli. Spurzheim est oublié.

Les têtes moulées, divisées, coloriées sous leurs ordres ont besoin de nombreuses retouches.

– Elles ne sont plus dans le mouvement, disait un habitué du boulevard.

Nos têtes ne sont plus pétries comme autrefois par le sculpteur de là-haut.

D’autres appétits, d’autres penchants, d’autres vices surtout, se sont fait jour, et sur le crâne des modernes, ont fait à leur tour leur petite protubérance.

Pépin l’a comprit. Il s’est dévoué. Aidons à la science en retard, s’est-il dit. Et il a commencé par refaire, avec des indications nouvelles, la tête du Petit-Crevé; ce produit étonnant de notre jolie époque.

Ce travail n’avait rien de gracieux. Maie l’intérêt des masse devait l’emporter sur le dégoût; et puis, – ceci n’est pas un secret, – la tête du Petit-Crevé ne contenant pas de cervelle, on pouvait y mettre les doigts impunément.

Enfin, voilà qui est fait. Le système phrénologique du docteur Pépin va faire sa trouée.

Et les gandins vont apprendre à leurs dépens ce que contient chacune des cases de leur cerveau.

Puisse, sur le chemin du kiosque du Mlle de la Périne, ce spectacle les arrêter à temps dans leurs folies idioties.

LE COUSIN JACQUES. »

 

Source : collection personnelle.

 

Histoire de la phrénologie Marc Renneville

Mais au fait, qu’est-ce que la phrénologie ?

Voir la page du livre Le langage des crânes. Histoire de la phrénologie

Phrénologie et caricature. La seconde série des études phrénologiques de Cham

D’autres dessins de Cham (Amédée de Noé, 1818-1879), extraits de L’Illustration. Journal universel (3 octobre 1846)

caricature phrenologie Cham Rennevillecaricature Cham bosse du crime Renneville phrenologiecaricature Cham phrenologie Rennevillecaricature Cham phrénologie Rennevillecham010

Voir la première série d’études phrénologiques de Cham.

Pour en savoir plus sur Cham, voir ce site. Et si vous passez près de l’Isle-de-Noé, dans le Gers, n’hésitez pas à visiter le château familial des comtes de Noé, qui abrite une exposition permanente sur Cham. Voir également 426 reproductions en ligne sur le site du département des arts graphiques du Musée du Louvre.

Histoire de la phrénologie Marc Renneville

Mais au fait, qu’est-ce que la phrénologie ?

Voir la page du livre Le langage des crânes. Histoire de la phrénologie

La phrénologie en caricatures

Le caricaturiste Cham (Amédée de Noé, 1818-1879) a produit, comme son contemporain Daumier, quelques dessins humoristiques sur la phrénologie et la physiognomonie. En voici quelques exemples, tirés de L’Illustration. Journal universel (3 octobre 1846)

phrénologie Cham caricature Marc Rennevillephrénologie Cham caricature Marc Rennevillephrénologie Cham caricature Marc Rennevillephrénologie Cham caricature Marc Rennevillephrénologie Cham caricature Marc Rennevillephrénologie Cham caricature Marc Renneville

Quelques caricatures de plus ? Voir la page d’une seconde série d’études phrénologiques de Cham.

 

Histoire de la phrénologie Marc Renneville

Mais au fait, qu’est-ce que la phrénologie ?

Voir la page du livre Le langage des crânes. Histoire de la phrénologie